Top 7 des métiers qui recrutent dans le commerce

formation commerciale

Dans le secteur tertiaire, notamment le commerce, les entreprises ont constamment besoin de personnes compétentes pour l’expansion de leurs produits. Qu’il s’agisse d’un diplômé d’une école de vente ou d’un autodidacte, le plus important est qu’il puisse atteindre les objectifs commerciaux. Cependant, quelles sont les professions qui permettent de mieux s’épanouir dans le domaine de la négociation commerciale ? Voici le top 7 des métiers les plus prometteurs.

1. Webmarketeur

Similaire au métier de business developer, le webmarketeur se charge de la gestion des campagnes publicitaires sur Internet. Il est spécialisé dans le e-commerce et cela lui permet de jouer non seulement le rôle de chef publicités, mais aussi de communicateur. Ainsi, au-delà de la performance commerciale, il construit une identité virtuelle autour du produit.

Pour prétendre à ce poste, il faut cumuler trois diplômes à savoir :

  • un master en commerce ;
  • un BTS en communication ;
  • un BUT en communication.

L’obtention des deux derniers diplômes se fait dans une école des métiers d’Internet. Toutefois, la combinaison du BTS ou du BUT avec le master est suffisante pour occuper valablement cette fonction.

2. Responsable du merchandising

La mission principale du responsable merchandising est de définir et d’appliquer les méthodes pour une identité visuelle positive. Les firmes ont besoin de cette compétence pour un meilleur développement commercial de leurs produits. Grâce aux stratégies établies, cet expert donne de la valeur à l’entreprise et attire les clients. Pour exercer cette profession, il faut une formation en BTS MCO pour connaître les techniques de commercialisation. Ensuite, l’ajout d’un master en commerce, en marketing ou en vente est requis. Sinon, il suffit d’amorcer un cursus en marketing dans une grande ecole de commerce.

3. Responsable marketing opérationnel

Cet emploi consiste en la mise en place et au pilotage de la stratégie marketing de l’entreprise commerciale. Étant un spécialiste en matière de commerce, il applique rigoureusement le plan de communication sans perdre de vue le respect de la politique marketing. Pour atteindre ses objectifs commerciaux, il doit travailler étroitement avec les équipes commerciales. Souvent recherché par les laboratoires de santé, le responsable marketing opérationnel doit cumuler des connaissances en communication et en marketing. Pour cette raison, l’aspirant à ce poste peut suivre une formation supérieure à l’université, dans une école de communication, dans un institut d’études politiques ou dans une école de vente.

4. Business manager

Encore appelé le manager commercial, ce métier a pour but d’aider la société à trouver les éléments de sa pérennité. Il s’agit notamment de :

  • nouvelles idées de produits ;
  • nouveaux partenariats ;
  • nouveaux services.

Il en ressort que cette profession requiert une grande créativité en plus d’un énorme talent en négociation commerciale. Il faut souligner que les détenteurs de ce titre trouvent facilement du travail. Ils sont, la plupart du temps, recherchés par les cabinets de conseils et les entreprises immergées dans le domaine de la technologie. Il faut un BAC+5 dans une école de commerce pour intégrer une société en tant que Business manager. Cependant, les formations universitaires peuvent également contribuer à l’obtention de ce statut professionnel.

5. Commercial

Le commercial est l’un des métiers classiques en matière de commerce. Outillé de techniques de vente et d’une bonne connaissance de ses produits, il doit écouler ces derniers sur le marché. Pour le faire, il se doit de trouver de nouveaux clients. Ce but ultime passe également par la maîtrise des tendances du marché. De nombreux experts recommandent aux passionnés du commerce de commencer par cette fonction. Ils pourront engranger une bonne expérience en plus de leur formation commerciale. À ce propos, le cursus pour aboutir à ce poste doit être fait au sein d’une école de vente. Toutefois, l’obtention d’un master dans un IAE est aussi suffisante.

6. Chargé de mécénat

Cette fonction consiste à améliorer les ressources financières dans une entreprise commerciale. Le professionnel développe la relation client grâce à la mise en place de partenariats avec :

  • les institutions ;
  • les particuliers ;
  • les firmes.

Une fois la stratégie développée, il s’assure de son bon fonctionnement auprès du chef des ventes. Grâce à ce suivi, il est en mesure de réajuster les négociations ou d’agrandir le portefeuille client. Le chargé de mécénat doit avoir au minimum un BAC+5. Pour l’obtenir, il faudra se tourner vers les Instituts d’études politiques (IEP) ou les écoles de commerce. Ils prodiguent les meilleurs enseignements pour mener à bien cette fonction.

7. Chef produit

La mission d’un chef produit est de veiller sur le produit de son entreprise. De la conception à la vente, il doit gérer tous les paramètres liés à la vie de l’article commercialisé. Bien qu’il ne fasse pas de la prospection commerciale, il est aussi concerné par l’écoulement du produit sur le marché. En effet, sa tâche est de le promouvoir afin que les clients soient tentés d’en consommer. Pour accéder à ce poste, il faut un master d’une école de commerce. À cela, s’ajoute une formation initiale ou en alternance au sein d’un Institut d’administration des entreprises.

Grâce à ces métiers, vous êtes certains de faire une brillante carrière dans le domaine du commerce. Toutefois, assurez-vous d’avoir suivi la formation nécessaire pour prétendre à l’un ou l’autre de ces postes. Cela vous permettra d’éviter les rejets.

Quelles formations suivre pour augmenter vos chances de décrocher un emploi ?
5 bonnes raisons de suivre une formation en orthographe