5 conseils pour réussir sa reconversion en boulanger

boulanger

Si l’univers de la restauration vous intéresse, il y a de fortes chances que vous puissiez trouver votre compte dans le métier de boulanger. En optant pour une reconversion dans ce secteur artisanal, vous aurez l’occasion d’exercer un travail épanouissant avec de grandes perspectives professionnelles. Dans cet article, vous trouverez des conseils pour réussir votre reconversion et devenir un professionnel en bonne et due forme.

Conseil n°1 : renseignez-vous sur ce domaine d’activité

Une bonne préparation est la première étape pour réussir votre reconversion professionnelle dans le domaine de la boulangerie. Pour cela, vous devez commencer par vous poser les bonnes questions :

  • Pour quelles raisons souhaitez-vous changer de profession ?
  • Qu’est-ce qui vous séduit dans le métier de boulanger ?
  • Est-ce un désir caché d’enfant que vous nourrissez depuis toujours ?
  • Avez-vous un exemple de réussite en tête qui vous motive ?

Tout le monde ne désire pas intégrer ce secteur pour les mêmes raisons. Dans un premier temps, faites le point sur les inconvénients de votre métier actuel. Définissez vos besoins et vos attentes de cet emploi futur. Cette étape est d’une importance capitale surtout si vous débarquez d’un domaine complètement différent. Vous aurez à décrocher un CAP de boulanger et à vous investir sérieusement. Mieux vaut savoir dans quoi vous vous embarquez !

Conseil n° 2 : définissez vos priorités

Il n’est pas rare qu’on choisisse un métier et que les raisons soient un pur fantasme. Il est donc essentiel de définir vos besoins et vos priorités avant de vous lancer. Plus concrètement, essayez de comprendre ce qui vous attire particulièrement dans cette profession ? Est-ce le travail manuel ? La créativité ? Les perspectives de carrière ? Le salaire ? Pour pouvoir vous projeter dans ce secteur, vous devez évaluer vos expériences antérieures. Faites le bilan de vos anciennes activités professionnelles. Identifiez les éléments qui vous ont apporté la plus grande satisfaction ? Relevez aussi les inconvénients qui vous ont poussé à souhaiter cette reconversion. De cette manière, vous parviendrez à dessiner les contours de votre profession idéale en tenant compte d’éléments réels loin de toute projection idéalisée.

Conseil n° 3 : choisissez le bon Timing

Si vous souhaitez devenir boulanger ou travailler dans le domaine de la pâtisserie, il va falloir choisir le bon moment. Cela vous permettra de fixer la date à laquelle vous pouvez vous inscrire dans un centre de formation. Pour exercer ce métier, ce projet doit être votre préoccupation principale. Pour décrocher votre CAP au bout d’une année, vous aurez à vous investir et à économiser votre énergie. Par ailleurs, le bon Timing concerne aussi votre âge. De nombreux apprenants se demandent s’ils ne sont pas trop vieux pour envisager une reconversion. Pourtant, ils sont bien loin de la réalité ! Le moment parfait pour vous lancer est celui où vous vous sentez prêt à embarquer pour une nouvelle carrière. Même si vous êtes plus âgé que vos camarades, cela ne signifie pas que votre insertion professionnelle sera plus dure. En d’autres termes, tout le monde peut devenir boulanger à n’importe quel âge !

Conseil n° 4 : entourez-vous de personnes qui soutiennent votre décision

Changer de métier est une décision difficile qui s’accompagne de doutes et de remises et questions. Inutile alors de rendre cette situation plus compliquée en vous entourant de personnes qui alimentent vos hésitations. Choisissez un entourage qui vous motive et félicite vos choix. Idéalement, vous devez enrichir votre réseau en tissant des liens avec des gens du métier. Ils vous donneront des directives plus concrètes qui pourront vous servir. Vous découvrirez, à leur contact, les qualités requises pour réussir dans ce secteur d’activité. Vous serez orienté vers une formation efficace et gratifiante. Ils pourraient même vous proposer un stage pour avoir une idée plus exhaustive de ce qui vous attend une fois votre CAP en poche.

Conseil n°5 : anticipez votre parcours professionnel futur

Vous avez toujours été fasciné par le pétrissage du pain ? Vous avez un penchant marqué pour la préparation de viennoiseries ? Sachez que ces penchants, aussi nécessaires soient-ils, ne peuvent pas vous garantir une carrière brillante. Ce domaine est si vaste que vous serez déroutés par les possibilités qui s’offrent à vous. Vous pouvez lancer votre propre business si vous bénéficiez l’aptitude professionnelle pour y parvenir, exercer dans une entreprise connue ou travailler en intérim. Pensez aussi à l’endroit où vous souhaitez travailler : un restaurant, un établissement hôtelier ou une boulangerie.

Comment réussir sa reconversion dans la vente ?